Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chez Sam - Battambang

Le fil de coton

4 Avril 2012, 04:52am

Publié par Anelyse Sam

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0016Début mars, nous avons pris quelques jours de repos sur l'île de Koh Dach située sur le Mékong à quelques kilomètres de Phnom Penh. Il y a quatre ans, nous avions visité seulement le nord de l'île. Cette fois-ci, nous prenons le temps de visiter toute l'île du Nord au Sud et d'Est en Ouest.


Nous empruntons une moto et nous voilà parti pour explorer l'île. Nous commençons par le sud que nous ne connaissions pas.


En roulant, j'aperçois à proximité des maisons, des nattes couvertes de coton blanc, ma première pensée c'est qu'il s'agit du coton de kapok. Sarom stop la moto et nous approchons de la maison en demandant l'autorisation à la propriétaire.


ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0025

En discutant avec cette dame, je me rend compte de mon erreur; elle ne travaille pas le coton de kapok mais du coton naturel qui provient de la région de Battambang.

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0026

La dame prend sur son temps pour nous expliquer son travail journalier. Elle s'occupe d'enlever les graines qui sont accrochées sur le coton afin de pouvoir passer le coton dans une petite machine avec une moulinette qui permet d'aplatir le coton et d'être sûre qu'il ne reste plus de graines. Une fois que c'est fini, elle fait un petit tas de coton devant elle.

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0015

Ensuite, elle bat le coton avec un manche en bois afin d'enlever tous les corps étrangers et la poussière. Une fois que c'est fini, elle les prend un par un dans ses mains et elle frotte ses mains l'une contre l'autre pour enrouler les bout de coton entre eux (voir image ci-dessous) et elle les déposes dans son panier.

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0032

Elle apporte le panier chez sa voisine qui est chargée de faire la filature, c'est à dire de transformer le coton brut en fil. Elle est assise sur la grande table basse sur laquelle est posée sa machine en bois. Elle s'installe devant sa machine, elle prend les bouts de coton et elle accroche le coton à sa machine et elle commence à actionner le mécanisme avec son pied pour faire tourner la roue et pour créer le fil qui sera enroulé autour de la bobine.

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0017

 

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0022

 

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0019

 

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0020

 

ile-de-Koh-Dach-pres-de-Phnom-Penh 0024

Elle produit deux bobines par jour. Actuellement, elle travaille pour une ONG japonaise qui leur a commandé des bobines de coton. Elles revendent les bobines de coton au kilo. Le kilo coûte 72 000 Riels soit 18$. Sachez que 8 bobines est égal à 100 gr.

Elles sont actuellement une trentaine à fabriquer des bobines de coton à leur domicile sur l'île de Koh Dach.

 

 

 

Commenter cet article

Dédé http://asie-ah-oui.over-blog.com/ 05/08/2012 19:10


beau travail  !!!


 


MERCI