Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chez Sam - Battambang

UNE NUIT A LA CAMPAGNE

3 Décembre 2010, 05:10am

Publié par Anelyse Sam

Un vendredi du mois d'octobre où le temps était encore pluvieux sur la ville de Battambang, Claire et Aurélien mes hôtes de quelques jours ont souhaité dormir chez l'habitant.

 

Je leur ai proposé de dormir au bord du lac chez le batelier et son épouse. Je les contacte afin de savoir s'ils sont disponibles et si cela ne les dérange pas de nous faire manger et dormir chez eux. Bien au contraire, ils sont contents de nous accueillir pour une soirée et une nuit chez eux.

 

Nous préparons donc nos affaires et les sacs à dos, je m'occupe de mon couchage et de la grande moustiquaire, matériel indispensable au Cambodge si l'on ne souhaite pas se faire dévorer par les moustiques. Aurélien et Claire prennent leurs sacs de couchage, des lampes de poches, des médicaments, leurs anti-moustiques, des bouteilles d'eau, des pulls (au mois d'octobre il fait frais la nuit), quelques vêtements de rechanges et surtout leur appareil photo.

 

Nous montons sur nos petites Daelim (moto) et en route vers le lac pour la nuit chez l'habitant. Nous mettons un peu plus d'une heure pour y arriver à cause de la pluie, nous posons toutes nos affaires chez le batelier et nous partons dans les riziéres pour voir le coucher du soleil.

 

Manger chez l'habitant2A la nuit tombée, nous retournons chez le batelier pour déguster un bon repas tous ensemble. Nous posons une grande natte au sol afin que nous puissions tous nous asseoir dessus pour manger. L'épouse du batelier avait préparé du poulet avec des pousses de liserons et du poisson. A la fin du repas, Claire m'informe discrétement qu'elle ne pourra pas dormir dans la maison mais qu'elle préfére dormir dehors à cause du chat. Elle m'explique qu'elle est allergique aux poils de chats et qu'elle a peur de faire une crise en pleine nuit et de déranger tous le monde. J'explique la situation à la famille qui comprend la situation.

 

A 20h30, nous prenons nos affaires et descendons vers les paillotes afin de préparer notre ''lit''. Le batelier installe les bâches afin que nous n'ayons pas froid avec le vent, il installe les nattes sur le sol et nous mettons en place notre moustiquaire pour la nuit. Apres quelques photos souvenir, 21h tous le monde se couche car le lendemain le batelier nous annonce qu'il faudra qu'on se léve à 3h du matin pour aller ramasser les poissons pris aux piègent dans les filets de pêche.

 

Dormir au clair de luneNous commencons à nous endormir quand soudain, nous entendons un cambodgien chanter un karaoké, puis deux, puis trois et les chiens s'y mettent également. Nous nous mettons à rire aux éclats car quelques minutes avant nous étions au calme en pleine nature au bord de l'eau et nous écoutions les chants des insectes de nuit. Comme quoi même dans la campagne cambodgienne nous ne pouvons pas échapper aux bruits.

 

Apres plusieurs heures de chant, le karaoké se termine mais nous commencons á avoir les chiens qui se couchent sur nos têtes et nos pieds. A 3h du matin, notre réveil sonne, nous regardons autour de nous pour voir si nous voyons le pêcheur. Mais nous ne voyons personne, nous supposons qu'il était au karaoké hier soir et qu'il n'a pas pu se lever. Nous continuons notre nuit.

 

Six heures du matin tous le monde debout, le pêcheur a enfin fini sa nuit et il embarque Claire et Aurélien sur sa petit barque pour récupérer les poissons pris au piége qu'il revendra au marché.

 Un poisson pris au piege 

 

Claire et Aurélien reviennent au bout d'une heure avec 4 poissons. La pêche a été bonne. Nous rangeons toutes nos affaires dans nos sacs à dos et nous partons au marché pour prendre notre petit déjeuner. Nous goûtons les beignets de patate douce, les gaufres etc...

 

Repas du midiEnsuite, nous retournons à notre paillotes et nous attendons notre repas de midi. La femme du batelier, nous a préparé une délicieuse soupe aux serpents. La veille au soir, elle nous avait déjá informé du repas de midi et les filles Claire et Ani mon épouse ont commencé á faire la grimace. Du coup, elle a accompagné la soupe de serpent avec un plat de poisson au cas où les filles n'apprécieraient pas la soupe.

 

Onze heures, le repas est servi, aprés quelques grimaces concernant le serpent, nous avons tout mangés la soupe de serpent et c'était délicieux. On avait l'impression de manger des cuisses de grenouilles.

  Repas midi

Aprés ce délicieux repas, nous avons remerciés nos hôtes et nous sommes retournés dans la grisaille de Battambang.

 

Commenter cet article

Dédé http://asie-ah-oui.over-blog.com/ 05/08/2012 19:01


intéressant MERCI